Deuxième année consécutive sans Royal Barrique. Après un superbe cru 2016, la 10ème édition du Royal Barrique se fait attendre !

Tout comme en 2017, l’année 2018 aura manqué de bons bancs de sables à « tubes » ; une Gravière très capricieuse, sortant de son sommeil que trop rarement, des « Culs Nus » pas assez tubulaires, et la saturation pour les spots de Capbreton dans de grosses conditions.

Il n’est pas surprenant d’avoir une année « sans » :

  • les « critères » pour organiser le Royal Barrique sont assez exigents
  • la compétition ne peut être organisée qu’un week-end ou un jour férié

Dans l’article ci-dessous, nous revenons sur les jours lors desquels le jury s’est mis en « alerte ».

Les "alertes Orange"

Le jury se sera mis en alerte 5 fois en 2018, dont 3 fois en « alerte rouge » (on fixe un « call » = un rendez-vous pour tous les riders afin de décider de « lancer » ou non).

Je retrace ci-dessous certains de ces moments.

22 Septembre, à l'aube du Quik Pro

Très tôt dans la waiting period, une bonne session annoncée, mais avec une marée basse en milieu de journée. Direction les « Culs Nus » pour l’organisation. Au final, de jolies droites, qui auraient pu nous permettre d’organiser un Royal Barrique « moyen », mais vu qu’il nous restait 3 mois, nous avons préféré nous « réserver ».

 

Ci-dessous, une vidéo de ce qui aura certainement été la vague la plus « engagée » de la journée, surfée par Miky.

Voir cette publication sur Instagram

💇‍♂️😬 🎥 @ripitup.fr

Une publication partagée par Michael Picon (@mikypicon) le

13 Octobre, puis 17 Novembre

Deux jours marqués par une houle très longue, en général jamais signe de sessions « Royal Barrique ». Quelques spots auront fonctionné, mais pas de quoi lancer la compétition.

Maxime Huscenot aura sans doute été sur une des plus grosses vagues de la matinée du 13 Octobre, matinée qui se sera résumée à 45 minutes de bonnes vagues. Tandis que Jérémy Florès aura profité d’une session bien fun, mais pas assez tubulaire pour lancer le Royal Barrique le 17 Novembre.

Week-end du 22 & 23 Décembre

Le dernier week-end de la « waiting period », et un forecast assez prometteur.

Au final, trop de houle le samedi, et un peu en « vrac », puis trop petit le dimanche, alors que les conditions étaient vraiment jolies.

Les sessions hors "waiting period"

Globalement, le nombre de super sessions aura été relativement pauvre cet automne, faute de bons bancs de sable. Néanmoins, pendant le Quik Pro, en milieu de semaine, la Gravière s’est réveillée, en fin d’après-midi, réunissant les meilleurs surfeurs du coin et plusieurs stars du « tour ».

Un temps superbe, une lumière magnifique… LA session de l’année sans aucun doute.